«

»

Dormez, je le veux !

Illusione - Jody Sticca

Lettre ouverte à ceux qui ont peur d’être envoutés par leur professeur de Yoga

Je ne le fais pas pour vous effrayer mais il y a des choses que vous devez savoir.

Cela ne concerne pas une simple estime que vous pourriez avoir pour un professeur, ni une voix qui berce et vous calme.

C’est bien plus inquiétant.

C’est à propos du pouvoir que le Yoga donne à votre professeur.

Ne vous êtes-vous jamais senti subjugué par un professeur ? De Yoga ou autre d’ailleurs. N’avez vous pas senti que ce professeur avait un pouvoir sur vous ? Cela vous a-t-il inquiété ?

Et lors d’un cours de Yoga, avez vous senti l’emprise du professeur ? Votre obéissance à tout ce qu’il vous fait faire n’est elle pas un peu…

Flippante ?

Il me faut évoquer cet aspect du Yoga, mieux vaut en parler que de le taire…

Pourquoi vous devez faire attention à l’envoutement ressenti pendant le cours de Yoga

1/ Vous n’êtes pas à l’abri de vous retrouver dans une secte

Actuellement, l’enseignement du Yoga n’est pas règlementé en France. Eh oui, n’importe qui peut s’auto-proclamer professeur de Yoga !

Il faut donc se méfier et se renseigner, avec Internet, c’est relativement facile. Les associations et les clubs de sport qui ont pignon sur rue sont généralement attentifs aux professeurs qu’ils recrutent.Et, même si elles n’ont pas réussi à s’unifier et ne sont pas forcément d’accord sur le mode d’enseignement du Yoga, les différentes fédérations de Yoga sont pour la plupart sérieuses et bienveillantes.

Mais si vous choisissez de faire du yoga avec un particulier ou dans un centre, renseignez-vous bien sur ce qui est proposé, que le Yoga ne soit pas une couverture !

La notion de guru vient de l’Inde, elle n’est pas négative en soi, pour avancer sur la voix du Yoga, sur notre chemin spirituel, on a parfois besoin d’un guide qui est plus avancé que nous. Mais que ça reste un guide… Malheureusement, on a tous entendu parler de dérives de certains individus sans vergogne qui détournent à leur profit (pour l’argent et/ou pour le pouvoir) des techniques qui n’avaient pas cette vocation d’emprise, C’est effrayant !

2/ Vous avez peut-être choisi de faire du Yoga pour résoudre un problème

Stress, dépression, mal-être peuvent vous amener vers le Yoga. C’est effectivement une solution, à réfléchir cependant. On est beaucoup dans l’intériorité dans un cours de Yoga et ce n’est peut-être pas le moment pour vous de vous retrouver seul avec vous-même si vous êtes dépressif notamment. Si vous êtes angoissé de vous retrouver face à vous-même, envisagez peut-être dans un premier temps de vous libérez avec des professionnels de la parole.

Et si vous êtes là pour résoudre un problème, il se peut que vous soyez dans un état de fragilité. Ce n’est sans doute pas agréable mais vous avez le droit d’avoir une baisse de forme, de moral. Peut-être votre contexte est compliqué ou un évènement de la vie a tout bousculé. Quel que soit le motif de votre faiblesse, il est important que vous en soyez conscient et que vous en teniez compte : vous rencontrez une personne qui vous raconte des boniments qui vous font du bien. Prenez du recul en prenant en compte votre fragilité, ne vous laissez pas embarquer n’importe où, n’importe comment.

3/ Vous devez conserver votre libre arbitre

Vous allez à un cours de Yoga, ça vous fait du bien, ok. Le professeur vous parle de sujets sur la spiritualité, très bien. N’oublions pas l’aspect spirituel du Yoga, l’ouverture à quelque chose de plus grand que soi. Ca vous parle ,ça vous fait avancer, continuez. Mais…

Si vous sentez, que ça ca trop vite, que vous êtes mal à l’aise avec les propos du professeur, qu’il cherche à vous convaincre avec insistance, que vous avez l’esprit troublé en sortant du cours, faites attention, prenez du recul .Le professeur peut vous amener à autre chose, mais ce doit être avec votre consentement, il doit simplement proposer. A vous de prendre ou non, exercez votre droit de libre arbitre ! Ne vous laissez pas embarquer sur une pente glissante. Il ne faut pas que ça aille trop vite par rapport à là où vous en êtes sinon vous risquez de perdre vos repères, de vous sentir perdus…

Ce que personne n’ose vous dire sur le professeur de Yoga

1/ Etre professeur donne un pouvoir

Vous avez sans doute déjà expérimenté cela, le professeur a une certaine aura pour ne pas dire une aura certaine. Peut-être avez vous déjà été séduit par un professeur ou bien vous avez eu envie de lui plaire pour montrer que vous êtes le meilleur. Certaines personnes sont très attirées par les professeurs, aiment le savoir qu’il représentent, aiment penser qu’elles peuvent avoir quelqu’un sur qui se reposer, qui les guide, peut-être un parent de substitution

Le professeur a autorité dans le cours. Même dans un cours de Yoga, il doit “tenir” la séance, par exemple pour ne pas laisser des bavards perturber le cours.Donc de fait il doit s’imposer. Le temps du cours, c’est lui qui dirige.

Mais en plus, il a une connaissance qui lui confère une supériorité dans son domaine et parfois, on en déduit une supériorité dans tous les domaines, et alors, on lui donne le pouvoir sur nous ou bien tout simplement une confiance exagérée : sa parole est d’or. Hum, je vous rappelle que le professeur est un être humain !!!

2/ Le Yoga est transformant

Vous devez le savoir. Bien sûr le Yoga apporte tout les bienfaits connus , souplesse, tonicité, sur le plan émotionnel, calme, ressourcement mais il est aussi très transformant sur le plan psychique, on ressent une force intérieure qui augmente, on renforce son discernement.

Mais renforcer votre discernement signifie vous ouvrir les yeux sur des choses que vous ne vouliez pas voir parce que ça vous arrange de ne pas changer. En changeant de point de vue, cela vous amènera peut-être à changer certaines choses dans votre vie, pour le mieux, sans doute mais peut-être dans la douleur…

3/ Vous êtes dans un état proche de l’hypnose

Lorsque vous vous acceptez de lâcher-prise dans un cours de Yoga, votre cerveau bascule dans un autre plan, un peu comme dans le sommeil ou dans l’hypnose. Sans vouloir vous faire peur, je peux vous dire que vous devenez sensible à la suggestion. Votre sens critique diminue, vous “croyez” ce qu’on vous dit.

J’ai moi-même été troublée par cela, ça ne me plaisait pas d’être sous emprise. Jusquau jour où une conférencière nous a dit

Dans un cours de Yoga, il y a 3 acteurs : vous, le profeseur et le Yoga.

Et là, j’ai compris que c’était le Yoga qui me transformait, ce que j’avais choisi, et le professeur guide pour accéder à autre chose…

Certaines personnes ne veulent pas faire du Yoga parce qu’elles sont terrorisées à l’idée de perdre le contrôle. Sans aller jusqu’à cette extrémité, sachez qu’il faut rester attentif à ce qui se passe.

Ce que vous devez faire si vous voulez éviter de tomber dans le piège

1/ C’est vous qui décidez

Choisissez votre professeur en fonction de ce votre ressenti. Vous êtes libre de changer si les propos tenus par le professeur ne vous conviennent pas.

Si vous y allez pour ses beaux yeux, c’est votre choix mais, veillez à  ce que ça ne lui donne pas une emprise sur vous !

Veillez à sa bienveillance et à ce que ses propos vous amène bien là où vous voulez allez. Vous pouvez, par curiosité, explorer de nouvelles idées, mais si vous vous sentez heurtés, posez-vous la question : “Est-ce que ça me fait avancer ou bien est-ce que je pressens un danger ?”

Sur le plan spirituel, quelles sont vos attentes ?

2/ Sachez où vous en êtes

Sur le plan spirituel, vous avez vos croyances actuelles, vos certitudes peut-être. Elles peuvent être bousculées par des propos tenus lors d’un cours de Yoga. Et alors, c’est le chaos, vous ne savez plus où vous en êtes, vous vous sentez perdu avec la difficulté supplémentaire de pouvoir difficilement en parler autour de vous…

Il est sain de questionner ses croyances, de les chalenger et de les faire évoluer mais…

Sans aller trop vite. Ecoutez ce qui est dit, prenez ou ne prenez pas, c’est peut-être trop tôt pour vous. Si c’est trop tôt, ça peut vous faire perdre vos repères. on peut choisir de s’abandonner mais sans que ça donne le vertige. On peut choisir de sauter en parachute si on est en confiance mais si on veut faire du patinage,on choisira au début de rester sur le bord, de ne pas lâcher la rampe trop tôt. Encore une fois, c’est vous qui décidez, si vous vous sentez mal, vous pouvez faire marche arrière !

3/ Faites preuve de discernement

Méfiez-vous, certes, mais ne tombez pas dans l’excès inverse de tout craindre par peur de ne pas tout maîtriser !

J’ai une copine qui m’a raconté qu’en séminaire en entreprise, elle avait refusé de se laisser aller lorsqu’une relaxation avait été proposée par peur de perdre le contrôle. C’est son droit mais elle est quand même passée à côté d’une expérience qui aurait pu la détendre dans un environnement tout de même sécurisé.

Certes les entreprises tiennent parfois des propos lénifiant pour endormir leurs employés mais tout de même, pas de cette manière, enfin j’espère !!!

4/ Et profitez de votre cours dans la joie !

Je vous ai mis en garde contre le dérives possibles du Yoga mais, que cela ne vous empêche pas de pratiquer Clignement d'œil 

Dans la plupart des cas, le professeur est bien formé, bienveillant et cherche à vous guider pour votre bien dans le chemin du Yoga. De plus, pour en profiter pleinement, vous devez laisser le mental de côté, et quelque part vous abandonner aux consignes du professeur.

Profitez donc de votre cours et  posez-vous la question après le cours de savoir si ça vous convient !

Si l’idée d’être envouté par la voix vous a déjà inquiété, partagez votre expérience ci-dessous…

Photo : Illusione – Jody Sticca

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>