«

»

La lenteur est-elle indispensable au Yoga ?

Escargot par Sandrine Néel

Cet article est publié dans le cadre du carnaval d’articles sur le thème “Lenteur rime-t-elle avec bonheur ?” sur le blog 365-jeux-en-famille.com.

 

Un carnaval d’articles regroupe plusieurs points de vue sur un même thème. N’hésitez pas à consulter les autres articles, je vous mets le lien du Carnaval à la fin de cet article.

Certains vont l’accepter tout de suite, d’autres vont détester de prime abord cette lenteur, voire rejeter la pratique du Yoga à cause d’elle…

Et c’est ainsi que fleurissent de multiples variantes de Yoga en dynamique (Power, Bikram …).

Quel est l’intérêt d’un Yoga en dynamique ?

1. Impossibilité de se poser

Pour les personnes stressées, la vitesse est partie prenante du quotidien. On n’a pas le temps (ah bon ? Et qu’est-ce qu’on a alors ?), on se dépêche, on doit finir tel travail, faire une course, rentrer vite, préparer le repas rapidement, manger vite et (enfin) se coucher ! Et “se poser” serait une perte de temps impensable dans ce contexte.

Ne serait-ce que s’allonger sur un tapis, les yeux fermés parait une ineptie. D’ailleurs, ces personnes renâclent même à s’endormir, ont mille pensées à la minute sur leur oreiller et voudraient être à demain pour pouvoir avancer sur leurs sujets. Mais, sont-elles vraiment dans l’enthousiasme de l’action ou plutôt happées dans une cavalcade dont elles n’ont pas les rênes ?

2. Bouger pour ne plus penser

Pour ces personnes, ou pour certains enfants, entrer dans le Yoga par la lenteur n’est simplement pas possible. Le seul moyen de calmer ses pensées est d’être dans l’action, dans des mouvements rapides.

Ainsi on préfèrera des salutations au soleil, ou d’autres enchainements à des postures prises en statique , c’est un bon point d’entrée dans le Yoga. On se concentre sur un enchainement et on bouge, on est présent dans le mouvement.

3. Réveiller l’énergie du corps

Les enchainements peuvent être exécutés de manière lente ou rapide. Ils favorisent la concentration. Le mental doit se concentrer sur le corps pour les exécuter.

Ils accélèrent la circulation du sang et font travailler le cœur plus ou moins en fonction de la rapidité d’exécution. Et ils éveillent l’énergie du corps, on se sent vivant !

Salutation au soleil - Auteur inconnu

Pourquoi aller vers la lenteur ?

1. Assise méditative : but ultime du Yoga

N’oublions pas que le but ultime de la pratique du Yoga, c’est de se préparer à l’assise méditative. Qu’on commence par des enchainements ou qu’on préfère des postures statiques, à un certain moment, il va falloir se poser pour se mettre en pause.

2. Ressentir pour vivre le moment présent

Au début de sa pratique, la vitesse permet donc de calmer ses pensées. Néanmoins, on ne pratique pas forcément en conscience de ce que l’on fait. Il faut un certain temps de pratique pour exécuter un enchainement rapide tout en étant conscient de ses mouvements, présent à l’intérieur de son corps.

Donc, se poser va permettre d’entrer dans son corps, de le parcourir avec son regard intérieur et le mouvoir en étant conscient de ce qu’on fait. Dans une posture prise en statique, on a le temps d’observer si la position est bonne, quels sont les muscles qui travaillent, quels sont ceux qui sont relâchés, comment on respire.

Et cette observation nous ramène au présent.

3. Ce n’est pas parce que ce n’est pas dynamique que ce n’est pas tonique

Certaines personnes non initiées au Yoga imaginent que le Yoga postural ne tonifie pas le corps, c’est une erreur. Il ne faut pas confondre dynamique qui indique un mouvement et tonique qui indique une contraction musculaire. Certaines postures prises en statique sont très toniques. Et ainsi le Yoga renforce les muscles profonds, ce qui permet d’avoir une meilleure posture dans la vie courante et un redressement du dos.

Mens sano in corpore sano

Un esprit sain dans un corps sain

Juvénal

Lenteur rime elle avec bonheur ?

1. La vitesse, fuite vers l’avant

N’avez-vous pas l’impression que cette vie qui défile est une fuite vers l’avant ? Que vous êtes entrainé dans un mouvement que vous ne maitrisez pas ? Bien sûr, pour la plupart, vous avez plus ou moins choisi votre vie, votre métier, votre entourage, vos loisirs, d’avoir ou non des enfants …

Mais parfois, en fonction de ces choix et de ce que l’on croit bon de faire (nos croyances), on se laisse déborder et nos priorités ne sont plus celles que nous avions en tête, elles sont déterminées par le système qu’on a mis soi-même en place.

2. Se retrouver

La lenteur va d’abord permettre un retour en soi, pour observer ce qui se passe, prendre conscience de là où on en est. Et ce n’est qu’en étant conscient de tout cela qu’on va pouvoir revoir ses choix, réorganiser son temps, revoir ses priorités, ré-accorder de l’attention à ce qui et vraiment important pour nous.

3. Prenez le temps de prendre le temps

Alors prenez le temps, que ce soit par l’intermédiaire du Yoga ou autre, prenez le temps de vous poser. Mais pas n’importe comment. Si vous êtes quelqu’un de très actif, ne rien faire peut être insupportable !

Commencez par une activité que vous aimez, qui vous occupe et puis, ralentissez, observez votre bienêtre dans cette activité ou juste après, soyez reconnaissant envers vous et envers la vie de ce temps que vous venez de vous accorder  !

Et je vous souhaite beaucoup de bonheur !

 

Pour retrouver le carnaval d’articles sur le thème “Lenteur rime-t-elle avec bonheur”, cliquez-ici.

Photo Escargot par Sandrine Néel

Photo Salutation au soleil : auteur inconnu

Rendez-vous sur Hellocoton !

(2 commentaires)

1 ping

  1. Emeline de "petit enfant deviendra grand"

    Ton article va dans le sens de ce que je pense… c’est devenu difficile de prendre le temps et ça nécessite un apprentissage… Merci d’avoir montré comment cela peut se faire avec le yoga.

  2. Marie

    Bonjour,

    Ton article est vraiment très intéressant. Merci pour les conseils.

    En prenant le temps de prendre le temps, on évite de cloisonner notre conscience, on apprend à prendre du recul, on se désolidarise de certaines émotions, on empêche la peur de prendre le dessus, bref on apprend à se connaitre.

    🙂

  1. Lenteur rime-t-elle avec bonheur ?

    […] du blog yoga-yogilene.fr, se demande si « La lenteur est-elle indispensable au Yoga ? ». Dans cet article sur le yoga, mais pas que Guylène traite de 3 questions […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>