«

»

Prenez de bonnes résolutions pour aller vers le meilleur de vous-même

bougies Isabelle PUAUT

Et oui, c’est l’époque de l’année où cela s’y prête. Prenez de bonnes résolutions !

On s’éloigne un peu du Yoga ? Peut-être, ou peut-être pas.

Prendre de bonnes résolutions, c’est agir pour amener du mieux dans sa vie en se débarrassant de comportements qui vont à l’encontre de ce qui est bien pour nous. En avançant dans ce sens, on élimine ce qui nous parasite et qui parasite notre équilibre. Ce qui va vers notre alignement, vers le Yoga, notre état d’unité avec la vie.

Je reviens après quelques mois de silence mais je en résiste pas à la proposition du blog Devenez Meilleur qui propose un évènement “Votre meilleure astuce pour appliquer vos bonnes résolutions”.

J’apprécie beaucoup ce blog, et en fait mon article préféré est celui-ci.

Cliquez ici pour voter pour mon article si vous l’aimez !

Alors comment faire ?

Prenez le temps

1. Qui est mieux placé que vous pour prendre soin de vous ?

Vous avez peut-être la chance d’être bien entouré par des personnes qui vous veulent du bien et qui s’occupent de vous, soit, grand bien vous fasse.

Mais vous êtes unique, personne ne peut savoir ni décider à votre place ce que vous avez dans les tripes. Vous-même parfois ne le savez par vraiment !

C’est le moment de se poser la question !

2. Isolez-vous

Comme la plupart des gens aujourd’hui, vous avez sans doute une vie trépidante et remplie. Vous êtes occupé du matin au soir dans votre “vrai” vie ou dans votre vie virtuelle.

Vous vous occupez de vos enfants, de votre maison, de votre travail ou bien vous lisez vos mails, vous jouez à des jeux électroniques, vous surfez sur internet.

Isolez-vous de tout ça, dans un endroit sympathique, confortable mais sans sollicitations parasites, coupez tout !

3.Trouvez le temps

Indispensable ! Vous pouvez bien sûr prendre de bonnes résolutions vite fait en y pensant entre deux activités et même les noter mais, quel dommage de ne pas profiter de l’occasion de faire “PAUSE”, vraiment ! Quitte à faire ça à un autre moment de l’année. L’avantage de le faire en début d’année, c’est qu’on y pense, si on se dit : “je ferai ça quand j’aurai le temps”, l’année risque de passer sans nouvelles résolutions !

Mais si le moment des fêtes ne s’y prête pas pour vous, fixez-vous en début d’année une date où ce sera plus favorable, par exemple quand vos enfants seront en colonie, ou bien à la fin d’un projet en cours qui occupe votre esprit ou un weekend de printemps où vous savez que vous serez plus en forme, plus enclin au renouveau.

Bref, décidez du moment où vous pourrez vous isoler au minimum une demi-journée, voire deux.

4. Fournissez-vous en matériel

Trouvez de quoi écrire, dessiner, du papier, des crayons. Prenez de grandes feuilles, des feutres, des crayons de couleurs, ce qui vous plait pour booster votre créativité !

Réfléchissez à vos objectifs

1. Mettez-vous en condition

Lors de cette demi-journée que vous vous consacrez, commencez par quelque chose qui vous fait du bien habituellement.

Si vous faites du Yoga, faites quelques postures. Si vous méditez, mettez-vous sur votre coussin quelques minutes. Si vous avez l’habitude de courir, faites un tour. Si vous ne faites pas de sport, mettez-vous de la musique que vous aimez , etc…

Et dans tout ce que je vous propose ci-dessous, faites-le à votre manière, si vous aimez vous chalenger, chalengez-vous. Si vous aimez y aller doucement, allez-y doucement. Si vous aimez écrire, écrivez, si vous aimer dessiner, dessinez.

2. Faites un bilan

Ou pas ! Faites comme vous le sentez, certaines personnes aiment revisiter leur passé, faire un bilan de l’année.

Pour d’autres, ça peut paraitre fastidieux de revenir sur ce qui est déjà passé, ou même angoissant de faire un bilan de sa vie si on n’en est pas satisfait !

Si vous souhaitez vraiment prendre de bonnes résolutions, ne vous imposez pas cette étape si elle est douloureuse ou vous bloque. Evitez de vous mettre des freins !

Si ça ne vous pose aucun problème, faites votre bilan de l’année, de votre situation de vie pour en retirer peut-être quelques points d’améliorations possibles.

Vos points faibles sont votre potentiel d’axes de progrès.

Auteur inconnu

3. Définissez vos objectifs de vie

Réfléchissez à ce que vous voulez dans la vie. Ce n’est pas définitif, ne vous stressez pas avec ça, vous ne savez peut-être pas ce que vous voulez faire dans la vie, ce n’est pas grave, quelles sont vos envies aujourd’hui ? Vers quoi souhaitez-vous aller ?

C’est la partie la plus importante ! Explorez tous les domaines de votre vie : la famille, le travail, les passe-temps…

Faites des dessins si ça vous aide, dessinez votre vie idéale, mettez de la couleur. Rêvez, autorisez-vous tout ce que vous voulez.

Personne ne vous regarde, personne ne vous juge, c’est important d’être seul dans ce moment-là.

Imaginez le meilleur, sans vous mettre la pression, c’est le meilleur pour vous aujourd’hui. C’est peut-être différent de vos rêves d’enfant, de ce à quoi vos études, votre parcours de vie semble vous destiner.

Mais en ce moment-là, vous êtes libres de tout, quels sont vos rêves ?

4. Que souhaitez-vous changer dans votre comportement ?

Vous avez peut-être des choses que vous souhaitez changer, vous trouvez que vous mangez trop, que vous vous emportez trop facilement, que vous ne passez pas assez de temps avec vos enfants, que vous consacrez trop de temps à votre travail.

Faites la liste sans vous juger, ce qui est fait est fait. Et en face de cette liste, indiquez pourquoi ça vous gêne, au détriment de quoi (par exemple, vous vous consacrez trop à votre travail, au détriment de quoi ?). Est-ce que ça vous gêne vous ou bien quelqu’un d’autre ?

Est-ce que c’est vraiment important ? Peut-être que si vous consacrez trop de temps à votre travail au détriment du temps passé avec vos enfants, c’est ennuyeux alors que si vous mangez trop, que vous avez trois kilos de trop au détriment de votre ressemblance avec des photos de magazine, c’est un peu secondaire Clignement d'œil .

C’est vous qui déterminez l’importance de la gravité des conséquences de votre comportement …

Prenez de bonnes résolutions !

1. Classez ce que vous avez défini comme objectifs et comme changement de comportements

Vous pouvez faire ça dans un deuxième temps, ça permet de prendre du recul. Dans les même conditions d’isolement et de temps ( ne pas classer ça entre deux rendez-vous ! ). Classez tout ça par ordre d’importance (pour vous) et par facilité d’atteinte de cet objectif.

Remaniez, supprimez si vous souhaitez et choisissez une liste de 10 objectifs ou comportements à éviter en prenant les plus importants et les plus simples.

2. Déterminez ce que vous pouvez faire pour atteindre ces objectifs

Pour chacun de ces 10 objectifs, demandez-vous pourquoi ne sont-ils pas atteints. Peut-être n’étaient-ils pas identifiés, peut-être ne savez-vous pas encore comment faire, peut-être vous êtes-vous mis la barre trop haut, posez-vous la question.

Puis, déterminez 1 à 3 actions qui vous rapproche de votre objectif. Choisissez des actions à votre portée sur une année avec quelques-unes simples et d’autres plus ambitieuses.

Vous rêvez de faire le tour de la nouvelle Zélande en vélo, mais vous n’avez pas l’argent, vous ne faites pas de vélo et ne connaissez pas du tout ce pays.

Vous pouvez décider pour cette année, de vous mettre au vélo et de vous renseigner sur ce pays, le cout du voyage, la faisabilité du tour en vélo et le temps nécessaire. Si vous faites tout ça, peut être que l’an prochain vous réaliserez que c’est beaucoup trop long de faire le tour à vélo, que vous détestez faire du vélo mais que ce pays vous tente et que les meilleurs tarifs sont en janvier. Vous aurez avancé dans votre projet !

Vous trouvez que vous consacrez trop de temps au travail au détriment de votre conjoint et/ou de vos enfants et/ou de votre temps libre.

Vous pouvez décider pour cette année de réserver un créneau par mois pour une sortie à deux, en famille ou bien pour un weekend au vert pour vous. Et peut-être en cours d’année ou l’an prochain, ce sera deux fois par mois.  Et à la fin de l’année, vos saurez si ça vous rapproche du mode de vie que vous souhaitez ou pas.

3. Déterminez comment vous pouvez suivre ces actions et passez à l’action

De manière pragmatique, voyez comment vous pouvez suivre l’application de ces actions. Est-ce que vous voulez les placarder sur le frigo, dans votre agenda, sur votre ordinateur. Prenez rendez-vous avec vous-même une fois par mois pour faire le point.

Et surtout, commencez à appliquer. Songez à introduire dans votre liste d’actions quelques unes très facile.

Appliquez-en une dans la semaine qui suit c’est bon pour le moral !

 

Un intellectuel assis va moins loin qu’un con qui marche.

Michel Audiard

 

Amusez-vous !

Cliquez ici pour voter pour mon article si vous l’aimez !

Photos par Isabelle PUAUT

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>